Le Centre d’Etude des Substances Naturelles (CESN) est une plateforme de l’UMR CNRS 5557-Ecologie microbienne, basée à l’Université Claude Bernard Lyon 1.

Les métabolites secondaires ont longtemps été considérés comme sources potentielles de nouvelles molécules bioactives ou comme éléments phénotypiques, complémentaires des données génotypiques, dans la taxonomie. L’évolution des techniques d’analyse a permis d’ouvrir d’autres voies d’exploration de la biodiversité à l’échelle moléculaire. Ces outils, mis à profit dans l’étude des molécules impliquées dans les interactions biotiques, permettent de définir de façon plus précise les contours chimiques de ces interactions, ouvrant ainsi vers un domaine nouveau : l’écologie chimique.

L’écologie chimique est donc l’étude du rôle des composés chimiques dans la médiation des interactions biotiques. Les interactions entre organismes, aux niveaux intra et interspécifiques, se déroulent dans un monde où des molécules organiques dominent comme signaux et comme défenses. L’écologie chimique se trouve donc au cœur des questions fondamentales en biologie évolutive et en écologie fonctionnelle sur le fonctionnement des écosystèmes et sur l’origine et le maintien de la biodiversité

Dans ce cadre, l’utilisation d’outils d’analyse phytochimique et de biomathématique nous a permis non seulement d’améliorer les connaissances sur la chimiobiodiversité d’espèces végétales endémiques, mais également de mettre en évidence l’implication des métabolites secondaires dans les interactions
Ce nouvel angle d’observation de la biodiversité, complémentaire des outils de transcriptomique ou de génomique est un des atouts futurs qui doit nous permettre de faire, avec succès, de grandes avancées sur la compréhension de la complexité et de l’originalité des écosystèmes et de pouvoir plus facilement en dégager des applications potentielles dans le cadre du développement soutenable.

Les activités du CESN sont centrées sur des thématiques concernant :

  • L’écologie chimique appliquée aux interactions plantes-microorganismes
  • La caractérisation chimique et biologique de substances naturelle
  • La métabolomique et le profilage métabolique d’extraits végétaux et bactériens
  • Le fractionnement bio-guidé de molécules naturelles

Les personnels de recherche associés au CESN sont impliqués dans les différentes équipes de l’Unité et travaillent principalement sur :

  • L’étude des métabolites impliqués dans des interactions biotiques ou abiotiques (écologie, environnement, santé,…) telles que les symbioses actinorhiziennes, les symbioses associatives,....
  • La caractérisation de l’influence des facteurs biotiques environnementaux sur l’expression métabolique d’un partenaire dans un écosystème défini.
  • La chimiobiodiversité et ses applications potentielles.

Par ailleurs, le CESN a mis en place des partenariats que ce soit aux niveaux académique ou industriel et propose une offre de services et d’expertises autour des substances naturelles.